Mes débuts

Temps de lecture : 3 minutes

Bonjour à tous, me voici, me voilà, je démarre mon blog. 🙂

Pourquoi ?

Comme beaucoup de personnes, afin de partager mon expérience et mes bons plans, apprendre à vous connaître, et faire des rencontres dans ce domaine du DIY qui me passionne.

J’espère pouvoir vous proposer des tutoriels que vous trouverez intéressant, n’hésitez pas à m’envoyer les photos de vos créations afin que je les publie.

Qui suis-je ?

Je m’appelle Aurélie, j’ai 38 ans et je suis maman de deux puces de 4 ans et 2 ans. Dans la vraie vie, je suis formatrice. L’univers de la création me fascine et m’attire : partir de la matière brute et fabriquer de ses mains, quel bonheur ! Depuis toute petite, j’ai toujours aimé faire du bricolage avec mes parents, j’ai toujours vue mes grand-mères et ma mère faire du tricot et du crochet. J’ai appris très jeune grâce à elles. Je me suis mise à la couture plus tard, à la naissance de ma première fille et l’achat de ma machine à coudre, une Pfaff Smarter 140s que j’adore et, un peu plus tard, l’achat de ma surjeteuse Lidl Pfaff 1230 OL. Et depuis peu, je me suis mise au tricot machine grâce à la machine à tricoter Toyota KS 787 que mon super beau père m’a donné.

Le blog

Dans un premier temps, il faut que je lui trouve un nom à ce blog et là c’est facile pour moi, pas d’hésitation ce sera :

Claddagh And Co

Pourquoi ce nom ?

Et bien une Claddagh c’est une bague comme ça :

Bague Claddagh

« Une légende raconte l’histoire de Richard Joyce, un membre du clan Joyce et originaire de Galway. Il quitta sa ville natale pour aller travailler dans les Caraïbes, projetant de se marier à son véritable amour lorsqu’il reviendrait. Mais son bateau fut capturé et il fut vendu comme esclave à un forgeron Maure. À Alger, avec son nouveau maître, il fut formé à son art. Quand Guillaume III devint roi, il demanda aux Maures de relâcher tous leurs prisonniers britanniques. Richard Joyce fut alors libéré. Le forgeron avait un tel respect pour Joyce qu’il lui proposa d’épouser sa fille et d’obtenir la moitié de sa fortune, s’il restait. Joyce refusa et retourna chez lui pour épouser son amour qui l’y attendait toujours. Pendant le temps qu’il passa chez les Maures, il forgea une bague pour témoigner de son amour. À son retour, il lui offrit la bague et ils se marièrent. »

L’anneau de Claddagh est une bague que les amoureux s’offrent comme bague d’attachement, de fiançailles ou alliances, elle peut également être offerte comme gage d’amitié.

Sur la bague de Claddagh, on voit deux mains tenant un cœur, surmonté d’une couronne. Chacun de ces trois éléments symbolisent une qualité : l’amour pour le cœur, l’amitié pour les mains et la loyauté pour la couronne. Ce symbole me suit depuis un moment déjà et pour moi c’est une évidence !

C’est cet univers que je souhaite vous faire découvrir dans mon blog, les légendes irlandaises, écossaises et celtiques. Mes matières de prédilections : les matières brutes comme le chanvre, le lin, la fibre de bambou, le tweed, les tartans, la laine, le bois… Je me suis intéressée aux certifications, comme GOTS pour les textiles.

J’ai une sensibilité pour l’upcycling, j’adore chiner dans les vides-grenier et les braderies, je préfère acheter d’occasion que neuf. J’aime faire des recherches sur l’histoire des produits que je trouve.

Je viens également de commencer à faire mes produits ménagers maison et nous essayons à la maison de nous améliorer pour limiter nos déchets.

Mes projets

Je vais vous raconter comment j’ai pu bénéficier d’un accompagnement à la création d’entreprise par BGE Ille et Vilaine. J’hésite encore à me déclarer, donc si certain(e)s ont des conseils, je suis preneuse.

Je viens de lire le super article de la blogueuse « The Amazing Iron Woman » sur le passage du CAP métiers de la mode- vêtement flou en candidature libre, je ne savais pas que c’est possible et j’avoue être tentée ! Je viens de m’acheter le livre et je vous en parlerais.

J’espère que vous prendrez plaisir à suivre mes aventures et j’espère aussi faire de jolies rencontres !

N’hésitez pas à me suivre sur les différents réseaux sociaux pour être tenu au courant de mes nouveaux articles et projets : Facebook, Instagram & Twitter.

See you soon !

Sources : Wikipédia, Wikimedia Commons

Une réflexion sur « Mes débuts »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.