Bilan zéro déchet 2021

Temps de lecture : 4 minutes

Bonjour mes lecteurs, ravie de vous retrouver! 😀
Comme l’année dernière et mon bilan zéro déchet 2020, j’ai envie de faire un point sur notre consommation.
Je constate d’abord que j’ai beaucoup moins de temps à accorder à notre transition écologique. Je suis très occupée cette année avec ma formation, je passe beaucoup de temps à étudier et mes soirées sont occupées par des classes virtuelles.
La fatigue se fait ressentir en ce début de février. Nous avons dû gérer, comme de nombreux parents, les fermetures de classes de nos filles, les tests à faire… etc. Il ne faut pas se leurrer une journée ne faisant que 24h, nous avons souvent succombé à la facilité.

Bilan des courses et de la cuisine

Côté fait maison, nous avons eu beaucoup moins de temps. J’ai abandonné les yaourts maison, car les filles en avaient assez de manger toujours les mêmes. Nous les achetons à notre AMAP en pots de 500gr que nous pouvons laver et ramener par la suite, et de temps en temps des yaourts individuels pour varier les saveurs. Je continue à faire du riz au lait avec le lait cru de notre AMAP également. Je fais aussi de temps en temps cette recette de crème au chocolat , ce n’est pas zéro déchet et je n’ai pas de yaourtière multidélices donc je les mets dans un plat rempli d’eau pour 20min à 180°c dans mon four et c’est parfait.
Petit échec, j’ai tenté la crème à la vanille mais elles étaient trop liquides, je tenterais une nouvelle fois !

Nous faisons toujours nos courses de légumes, de fruits, de viande, de charcuteries et autres à notre AMAP.
Nous réfléchissons à construire un légumier pour notre future cave, afin de stocker plus longtemps nos fruits et nos légumes.
Notre épicerie ambulante est toujours au top, et nous allons de plus en plus au marché pour compléter. Nous avons également une épicerie qui travaille avec des producteurs en circuit court et favorise l’économie locale, nous nous fournissons aussi là bas à présent, ils acceptent nos propres emballages. Ils ont même obtenu le stickers Zero Waste France.
Notre rituel course est maintenant bien rôdé, nous avons nos sacs prêts avec les emballages pour les fruits et légumes, et les bocaux pour l’épicerie.

Pour ce qui est de l’eau, nous avons toujours notre carafe avec les perles céramiques. J’alterne avec des bouteilles d’eau en plastique, j’avoue que j’ai du mal avec le goût de l’eau du robinet.

L’hygiène de la maison

Côté de la maison, pas beaucoup de changement, notre lessive est toujours fait maison. Je viens de profiter d’une réduction pour tester la lessive Nat’Clean, je vous ferais un retour dès que je l’aurais utilisé.
Nous avons acheté notre liquide vaisselle sur internet en bidon, c’est plus économique et nous avons trouvé un liquide vaisselle fabriqué en France.
Autre changement à la maison, j’ai installé une corbeille dans la cuisine avec des lingettes lavables, astuces toute bête mais ça nous permet de beaucoup moins utiliser de papier essuie-tout.
En parlant, de papier essuie-tout, nous avons changé de marque. Nous prenons à présent, le papier essuie-tout, le papier toilette et les mouchoirs en papier pour l’école de la marque Popee. Ils sont fabriqués en France à partir de papier recyclé. Bien sûr, nous utilisons des serviettes en tissus à table et des mouchoirs en tissu pour se moucher.

Les cosmétiques

Pas d’abandon de nos habitudes déjà acquises. Grâce à mon épicerie vrac, je teste un nouveau shampoing solide à base de lait d’avoine et fabriqué localement. J’attends de voir si c’est concluant.
J’ai aussi découvert une coiffeuse qui n’utilise que des produits naturels, j’ai hâte de prendre rendez-vous avec elle.

Bilan du jardin

Cette année a été exceptionnelle pour la récolte de potiron au potager. En plus de ceux que nous avons planté, il y en a eu un certain nombres qui ont poussé spontanément.
Nous avons eu aussi des blettes, délicieuses en gratin. Beaucoup de pommes, et quelques poires. Le poirier et le pommier de notre jardin ont dû être déplacé, nous verrons comment ils vont reprendre au printemps.
Côté fruits, il y a eu pas mal de framboises, malheureusement nos pieds de fraises sont envahi de mauvaises herbes et la récolte a été moyenne.
Nous avons toujours l’objectif de développer notre jardin, j’ai lu le livre “le guide de la micro-ferme familiale” et nous allons étudier l’idée de développer un jardin forêt.

Achats

Petite déception de ses derniers mois, notre réfrigérateur est tombé en panne. Malheureusement, nous n’avons trouvé personne pour nous le réparer, nous avons dû faire l’acquisition d’un nouvel appareil. Nous avons dû passer une semaine sans autre moyen de réfrigération que l’extérieur, heureusement ce n’est pas arrivé en plein été !
J’ai néanmoins eu quelques belles réussites grâce au site Label Emmaüs, pour acheter des vêtements de seconde main, ainsi que des jeux de société ou des livres, j’ai même trouvé de très belles montres flik flak pour que mes filles apprennent à lire l’heure.
Notre déchèterie a également lancé un vide-déchèterie une fois par mois, nous avons pu y trouver des livres (nos filles en sont de grandes consommatrices !) et même des couverts qu’ils nous manquaient !

Voilà pour le bilan des quelques mois écoulés depuis le dernier! Nous avançons toujours plus dans nos projets de vie, un pas à la fois et en restant ouvert aux opportunités qui s’offrent à nous.

See you !

Comment fabriquer un sapin de Noël mural en bois ?

Temps de lecture : 3 minutes

Bonjour mes lecteurs, ravie de vous retrouver ! 🎄
Avec Halloween, Noël est une de mes fêtes préférées. L’ambiance, les films de Noël, faire des pâtisseries, lire un bon livre au coin du feu… D’ailleurs, pour vous mettre dans l’ambiance je vous conseille le livre de Caroline Millet : Mon Hiver Cosy, une pépite !
Vous le savez peut être si vous me suivez, à la maison nous sommes dans un démarche pour limiter notre consommation. Nous emballons nos cadeaux dans des Furoshikis depuis plusieurs années. C’est naturellement cette année que j’ai voulu tester le sapin de N0ël mural en bois. Je vous explique comment nous l’avons fabriqué.

Matériel

C’est très simple, pas besoin de beaucoup de matériel. Pour notre part, une balade en forêt nous a permis de nous aérer et de récupérer le matériel nécessaire. 😀

  • Des branches de différentes tailles, allant de 1m à 20cm. Pour notre sapin nous avons pris 7 branches. Si vous ne trouvez pas ce qui vous convient, vous pouvez découper les branches pour obtenir le nombre qui vous convient,
Branches bois
  • Environ 4 m de corde. Pour ma part, j’ai utilisé la corde Coton Macramé Artisanal 100m – Diamètre: 3mm – Couleur: Vert Sapin. Je crois que la couleur n’existe plus,
  • Une guirlande électrique,
  • Des décorations à accrocher.

Tutoriel

Un fois que vous avez le nombre de branches qui vous conviennent. Vous pouvez aussi utiliser des morceaux de bambou, des tasseaux de bois…
Ensuite, étalez-les au sol pour visualiser comment sera votre futur sapin, et ainsi voir l’espacement nécessaire entre chaque branche.

fabrication sapin de noël

Nous avons attaché les extrémités avec la corde de la façon suivante :

Je pense que vous pouvez aussi utiliser la méthode du noeud de Cabestan.

Voici ce qu’on a obtenu :

Fabrication sapin de noël

L’important est ensuite de l’accrocher solidement au mur. Pensez qu’avec la guirlande lumineuse et les décorations, ça peut faire du poids. Voici ce qu’on obtient:

Sapin de noël mural

Ce n’est pas très sympathique vu comme ça, c’est pourquoi il va falloir le décorer ! La partie la plus amusante à faire en famille: une playlist de Noël, l’odeur d’un gâteau dans le four, de beaux souvenirs à fabriquer.

Sapin de noël mural

See you !

Comment faire de l’huile pâquerette plantain ?

Temps de lecture : 3 minutes

Bonjour mes lecteurs, ravie de vous retrouver! 😀
L’huile de pâquerette et de plantain est pleine de bienfaits. Elle est cicatrisante, anti inflammatoire et astringente.Elle adoucit les peaux malmenées et les renouvelle. Enfin, elle est bien connue pour son effet tenseur. Elle est efficace pour les bosses, les ecchymoses et les coups. L’année dernière, j’ai eu du mal à trouver du plantain près de chez moi. Je passe de plus en plus de temps en extérieur à observer les plantes, après mon expérience de teinture végétale, c’est parti pour une nouvelle aventure. Je vous emmène avec moi.

Ingrédients et matériel

Je suis partie de la vidéo de mon amie Aeternam .
Pour la recette, c’est simple, il vous faut :

  • Du plantain,
  • Des pâquerettes,
  • De l’huile de tournesol (de bonne qualité bien sûr),
  • De l’huile d’olive (de bonne qualité bien sûr),
  • De la vitamine E (optionnelle),
  • Des bocaux ( pour ma part, j’ai utilisé 3 bocaux “Le parfait” de 0,25L).

Comment reconnaître le plantain ?

Le plantain lancéolé ou Plantago lanceolata est une plante de taille moyenne (15−50 cm), qui prend des formes variables selon la richesse du milieu, l’ensoleillement et l’humidité du sol.
En ce qui concerne ses feuilles, elles sont dites lancéolées car elles sont en forme de fer de lance. Elles ont entre 3 et 5 nervures saillantes presque parallèles qui sont marquées. De plus, ses fleurs sont disposées en épi cylindrique plus ou moins allongé au sommet d’une longue hampe.

huile de plantain

Je me souviens, quand j’étais petite, nous l’utilisions pour faire le jeu de la “catapulte”. Connaissez-vous ce jeu ? En premier lieu, il suffit de faire une boucle avec le pédoncule floral puis tirer violemment sur ce dernier glissant dans l’anneau. Finalement, le cône pyramidal de la fleur de plantain ne peut pas passer au travers de la boucle et est donc éjecté comme une catapulte!

La recette de l’huile

Pour faire votre huile plantain et pâquerettes, c’est simple.
D’abord, cueillez du plantain, maintenant que vous savez le reconnaître, ainsi que des pâquerettes.

cueillette plantain pâquerette

Puis, il suffit d’étaler les fleurs et les feuilles sur un torchon, puis les laisser sécher, minimum 2h.

huile pâquerette plantain

Pendant ce temps, vous pouvez faire bouillir de l’eau et y plonger vos bocaux pour les stériliser. Puis, laissez-les s’égoutter sur un torchon propre.

stériliser les bocaux

L’étape la plus longue est d’équeuter les fleurs. Ensuite, remplissez les bocaux avec les feuilles de plantain et les fleurs de pâquerette sans les tasser.

huille pâquerette plantain

Remplissez d’un mélange d’huiles, pour ma part, j’ai pris 50% d’huile de tournesol et 50% d’huile d’olive. L’autre solution possible est de prendre 50% d’huile d’olive, 25% d’huile de tournesol et 25% d’huile de pépin de raisin. Cette dernière étant riche en vitamine E, cela aidera à la conservation de la préparation.

huile pâquerette plantain

Il ne vous reste plus qu’à solariser votre huile pendant quatre semaines. Pensez bien à ouvrir vos pots au moins 1 h par jour pour éviter que l’humidité ne stagne à l’intérieur et fasse moisir votre préparation. Si le temps est couvert, mettez vos pots près d’une source de chaleur (radiateur, cheminée…)

huile pâquerette plantain

Passez ce délai, filtrez la préparation en pressant bien pour récupérer le maximum de jus. Ajouter la vitamine E pour la conservation, il faut 8 gouttes pour 100g. Pour conserver plus longtemps votre préparation, privilégiez des bocaux teintés.

Source: Wikimedia commons


Comment faire du miel de Pissenlit ?

Temps de lecture : 3 minutes

Bonjour mes lecteurs, ravie de vous retrouver ! 😀
La nature se réveille et je passe beaucoup de temps au jardin à observer les plantes, les insectes et les oiseaux. C’est en voyant toutes ses belles fleurs jaunes dans mon jardin que j’ai cherché ce que je pouvais faire avec.
Après ma tentative de teinture végétale, je continue mon exploration de l’utilisation des plantes. C’est comme ça que j’ai trouvé une recette qui m’a fait envie : le miel de pissenlit

pissenlit

La cramaillotte ou le miel de pissenlit

Il ne s’agit pas vraiment de miel, mais plutôt d’une gelée. Le mot “cramaillotte” est d’origine franc-comtoise, il signifie «petite crémaillère» et désigne le pissenlit. Un surnom qui lui vient du bord dentelé de ses feuilles.
Pour ma tentative de cramaillotte, j’ai utilisé la recette du site des bocaux Le Parfait.

Les ingrédients

  • 365 fleurs de pissenlit,
  • 1 kg de sucre semoule,
  • 1,5 litre d’eau minérale plate,
  • 2 oranges,
  • 2 citrons,
  • une gousse de vanille,
  • j’ai ajouté une pomme par rapport à la recette de base, afin que ma gelée prenne bien.
Récolte fleur de pissenlit

La recette du miel de pissenlit

Récoltez vos 365 fleurs de pissenlit, on dit un pour chaque jour de l’année, c’est facile à retenir. Pour la cueillette, veillez à choisir un endroit à l’écart des routes et des cultures traitées. Préférez aussi une journée ensoleillée afin que les fleurs soient bien ouvertes.

Récolte de pissenlit - miel de pissenlit

Ensuite lavez votre récolte. Puis faites-les sécher au soleil pendant 1 heure.

Séchage fleurs de pissenlit - miel de pissenlit

Après, ôtez la partie verte des fleurs qui iront directement au composteur.

Découpage fleurs de pissenlit- miel de pissenlit

Ensuite, coupez vos agrumes en rondelles, puis épluchez et couper votre pomme.

Tranches d'orange - miel de pissenlit

Mettez le tout dans un grand faitout avec l’eau.

Fleurs de pissenlit - miel de pissenlit

Faites cuire à petit bouillon pendant 1 h, en remuant de temps en temps pour que les fleurs baignent bien dans l’eau.

Fleurs de pissenlit - miel de pissenlit

Pendant ce temps là, nettoyez vos bocaux et faites les bouillir dans une grande marmite pour les désinfecter le plus possible.

Stérilisation de bocaux de confiture - miel de pissenlit

Filtrez ensuite avec un chinois pour récupérer le jus. Pressez bien pour tout récupérer. Vous pouvez mettre les restes de fruits et de pissenlit au composteur.

Ajoutez ensuite le sucre et la vanille. Remettez à cuire environ 45 min

Jus de pissenlit- miel de pissenlit

Le temps de cuisson est à adapter en fonction de la prise de la gelée.
Le test à faire est de verser une goutte de préparation sur une assiette froide pour voir si la prise est bonne, sinon il faut prolonger la cuisson.

A savoir :
C’est la pectine qui fait qu’une confiture ou une gelée prennent. Quand on fait cette recette, il n’y a pas beaucoup de pectine. C’est pour cette raison que je vous conseille d’ajouter une pomme, en plus des citrons dans la recette, car ces deux fruits en contiennent beaucoup.

Pour finir, il ne vous reste plus qu’à remplir vos bocaux avec le liquide chaud, à les refermer et les retourner. Cela a pour effet de stériliser le petit volume d’air présent dans le pot.

Miel de pissenlit

Bonne dégustation !

See you !

Bilan zéro déchet 2020

Temps de lecture : 7 minutes

Bonjour mes lecteurs, ravie de vous retrouver! 😀
Comme l’année dernière avec mon bilan zéro déchet, j’avais envie de vous partager l’évolution de nos pratiques. Cette année exceptionnelle avec ses multiples confinements / déconfinements a plutôt été un accélérateur de notre évolution vers une consommation plus responsable et zéro déchet.
Je sais que nous ne sommes pas en janvier, saison propice au bilan! Et alors ?
Pour ma part, l’énergie d’Ostara me pousse à faire le “grand ménage”, aussi bien dans ma maison que dans ma tête, c’est pourquoi j’avais envie d’écrire ce bilan maintenant. 🙃

Les courses

Pour commencer, nous avons évoluer sur la façon de faire nos courses.
Nous continuons notre transition vers plus de fait-maison afin de limiter nos déchets. Tout n’est pas parfait, nos poubelles sont encore trop remplies à mon goût, et on continue à manger un fast-food de temps en temps, mais on s’améliore.

Nous consommons majoritairement des produits locaux et de saison. Nous faisons nos courses avec une A.M.A.P. une fois par semaine, nous y achetons nos légumes, nos fruits, notre charcuterie, notre viande (nous n’en consommons pas à chaque repas, mais elle est de bien meilleure qualité !), nos oeufs, des yaourts, du lait cru de ferme, une partie de l’épicerie (huile, vinaigre, plantes pour infusions, légumes lacto-fermentés), des bières, du miel et des glaces. Le petit plus, nous pouvons ramener certains emballages qui sont nettoyés et remis dans le circuit. Nous avons de la chance car ils ont beaucoup de produits disponibles, et nous avons une place. Notre A.M.A.P est désormais fermée pour les nouvelles inscriptions, victime de son succès !

Pour ce que nous ne trouvons pas avec notre A.M.A.P, nous allons au marché. Nous avons la chance d’avoir un camion vrac Mamie Mesure dans le Bourg, nous pouvons y trouver des pâtes, des gâteaux pour l’apéro, du chocolat en poudre, de la farine, du sucre, des pépites de chocolat, des céréales pour le petit déjeuner. Nous emmenons nos bocaux et c’est parti !

Mamie mesure dans le bourg


Dans notre marché, nous trouvons aussi du fromage, de la crème, des pâtes fraîches, les fruits qu’on ne peut pas avoir par notre AMAP.

J’espère me passer de plus en plus du supermarché, mais il est encore nécessaire pour certains achats, comme le beurre que nous ne trouvons pas en vrac, car, ici, en Bretagne nous ne trouvons que du beurre demi-sel que mon compagnon n’aime pas.

La cuisine

cuisine

Nous continuons d’aller à la boulangerie pour acheter notre pain, mais depuis le premier confinement, nous faisons régulièrement du pain maison. Nous utilisons la recette de baguette express du blog Casserole & Chocolat. Elle est très facile et rapide à faire, je vous la conseille.

Pain recette du blog Casserole & Chocolat

Je fais des yaourts maison depuis l’achat d’une yaourtière depuis 3 ans environ. J’ai eu du mal à trouver la bonne recette, et la texture ferme que nous aimons. Au final, chez nous, ce qui fonctionne le mieux c’est le lait cru de la ferme que nous achetons à notre A.M.A.P.. Il n’y a rien à faire avec le lait pasteurisé, la texture est trop liquide pour nous !

Ferments pour yaourts

Je profite de ce lait aussi pour faire un délicieux riz au lait selon la recette du Companion de Moulinex.

riz en vrac

Un de nos petits échecs pour le zéro déchet est le charbon de bois Binchotan car nous n’avons pas apprécié les utiliser pour purifier l’eau.
Nous avions, il y a quelques années, la célèbre carafe filtrante Brita. J’ai vu les risques liés aux filtres de la carafe si ils ne sont pas changés à temps, nous l’avons donc abandonnée.
Nous testons en ce moment les perles céramiques, à voir si nous tiendrons assez longtemps sans repasser aux bouteilles d’eau en plastique…

Nous avons également fait nos confitures cette année grâce aux fruits du jardin mais aussi grâce aux fruits achetés sur un verger à moins de 10 km de chez nous.

Confitures maison

L’hygiène de la maison

Comme je vous disais dans notre précédent bilan, nous avons commencé à faire nos produits ménager maison depuis la lecture du livre Famille presque zéro déchet ze guide . Je suis assez fière de vous dire que plus d’un an après nous conservons cette habitude pour la lessive, le spray nettoyant au vinaigre et le lavage des toilettes. Nous n’avons cependant pas relancé la fabrication de tablettes lave-vaisselle, ni de liquide vaisselle car notre recette pour le lave-vaisselle blanchissait la vaisselle, et le liquide vaisselle maison ne dégraissait pas assez. Nous utilisons à la place du savon de marseille , et du liquide vaisselle acheté en vrac auprès de mamie mesure dans le bourg, notre camion vrac du marché.

Savon fer à cheval

Les cosmétiques

Une grande évolution depuis l’année dernière, ma fille est devenue propre ! Ce qui veut dire plus de couches jetables dans la poubelle. J’avoue que si c’était à refaire, je serais passée par des couches lavables.

Dans le registre règles, après un essai non concluant de la cup menstruelle, j’ai décidé de tester dans un premier temps les serviettes lavables. Je m’en suis cousue moi-même et j’ai trouvé ça très pratique pour le début et la fin des règles. J’ai trouvé ça moins adapté pour les autres jours, je continuais donc à utiliser des serviettes jetables. Depuis plusieurs mois, j’ai acheté des culottes menstruelles et ça a été la révélation ! J’ai pris celles de la Culotte Parisienne, et je me demande pourquoi je n’ai pas sauté le pas plus tôt tellement c’est confortable !

Côté hygiène, c’est très simple : un savon de Marseille pour moi, et un savon au lait d’ânesse pour mes filles et mon mari souffrant d’eczéma. Nous achetons ce savon à une éleveuse qui se situé à moins de 10km de chez nous.

Je n’ai pas trouvé d’alternative au shampoing liquide. Les shampoings solides que nous avons testé abîment nos cheveux et ceux de nos filles.

Côté dentifrice, mon mari a testé les dentifrices Endro. De mon côté, je suis actuellement sur un dentifrice en poudre Per Blan.

Bilan des travaux de la maison

Cette année, nous avons fait installé une cheminée dans notre maison. En plus du côté très convivial, cela nous a permis de limiter notre consommation de fioul.

Feu de cheminée

Nous avons aussi travaillé sur l’isolation de la maison pour éviter les déperditions de chaleur, afin de limiter notre impact sur l’environnement.
Nous sommes en cours d’aménagement d’une cave, afin de mieux conserver les bocaux que nous faisons ainsi que nos légumes.

Bilan du jardin

Cette année, avec les différents confinements, nous avons passé beaucoup plus de temps dans notre jardin que les années précédentes. Nous y avons donc beaucoup plus travaillé, avec quelques belles réussites à la clé.

Nous avons étudié les grands principes de la permaculture, et nous continuons à faire évoluer le potager cette année.

Autre évolution pour cette année, la préparation d’un poulailler, car nous allons bientôt adopter des poules. La première étape reste la transformation d’une vieille cabane pour enfant en poulailler.

Futur poulailler

Depuis 5 ans, nous compostons nos déchets. Une partie de ce que nous compostons habituellement nous servira à nourrir les poules.

Bilan consommation de tissus

En grande fan de loisirs créatifs, comme le tricot, la broderie et la couture, je veux également vous parlez de ma consommation de matières première.
J’ai pour objectif d’utiliser un maximum de matériel de seconde main. On m’a d’ailleurs offert de très beaux articles cette année.

J’ai reçu également de vieux draps en coton et lin, que j’ai utilisé pour faire des couvre-livre brodé, ce qui m’a permis de tester la teinture végétale .

Broderie arbre de vie

J’ai également cousu des sacs à vrac toujours utiles pour les cadeaux, pour stocker le pain ou pour faire les courses en vrac.

sac à vrac

Et, j’ai crocheté un sac à provision, je vous parle bientôt du tuto.

Sac à provision filet

Côté vêtements, j’ai dû acheter quelques articles neufs pour mes filles qui grandissent trop vite! Je suis assez contente car j’ai pu aussi trouver pas mal de vêtements de seconde main. L’absence de vide-grenier dû à la crise sanitaire, n’a cependant pas aidé.

Voilà pour ce bilan, un peu long, de l’année qui s’est écoulée. Année, très spéciale, d’abord épuisante, mais qui nous a permis de cibler beaucoup de projets, et de finalement plus profiter de nos filles.

See you !