Comment est-ce que je célèbre Yule ?

Temps de lecture : 4 minutes

Bonjour mes lecteurs, ravie de vous retrouver ! 😉
Depuis mon arrivée en Bretagne, je me suis naturellement trouvée à étudier la culture celtique. Elle reste tellement présente, qu’elle me fascine. C’est donc pourquoi, j’ai commencé à fêter les sabbats. Je vais vous parler plus précisément de Yule.

Ma vision des sabbats

Rien de fanatique, je ne vais pas courir nue dans la forêt ! Même si je respecte ceux et celles qui ont envie de le faire.
Je considère les sabbats un peu comme une reconnexion aux cycles de la nature. En effet, selon la Wicca, un mouvement religieux basé sur l’ancienne religion païenne, il existe une roue de l’année qui découpe l’année en 13 lunes et 8 fêtes nommées sabbats.
Ces sabbats s’inspirent des fêtes celtiques et germaniques pré-chrétiennes. Ils sont très en liens avec les cycles de la nature.

Roue de l'année des sabbats

De plus, ces sabbats nous permettent de nous caler sur les rythmes de la nature et de célébrer ses changements. Un peu ce que faisait nos ancêtres. La généalogie est une autre de mes (nombreuses ! 😂) passions. J’aime me renseigner sur les savoirs anciens, les outils, les techniques oubliées. Je suis issue d’une famille qui travaillait la terre et donc très en lien avec elle, ainsi qu’avec ses cycles.

Le sabbat de Yule

C’est entre le 20 et le 23 décembre qu’a lieu la fête de Yule. Il s’agit de la grande fête de l’hiver. La date exacte est définie par le solstice d’hiver, c’est le jour le plus court de l’année qui marque le retour de la lumière et la fin de l’hiver.

Tout d’abord, c’est le moment de l’acceptation du changement de climat et de paysage. L’occasion est idéale de se rapprocher de son foyer, de ralentir dans le rythme effréné que nous avons. Cette fête est liée à l’introspection, le moment de faire un bilan et de semer les graines des projets des mois à venir.
Par ailleurs, on célèbre aussi le renouveau à cette période. C’est le début de l’allongement des journées, la terre va se réveiller.

Ma célébration

Je ne fais pas de grandes célébrations et je ne fais pas d’autel chez moi. Mais, je me reconnecte à la nature et à ce qu’elle m’offre.
Ma célébration est toujours liée à la nature. Je fais des confitures avec les fruits de l’été, des compotes avec les pommes de l’automne et je les stocke pour l’hiver. C’est le bonheur de retrouver ses goûts d’été au moment de Yule, une occasion pour remercier la nature pour sa générosité.
Pour aller plus loin dans notre démarche, nous sommes en train d’aménager une cave en garde-manger, je vous en parlerais bientôt dans un autre article. 😉

Teinture végétale


Par ailleurs, j’ai aussi tenté une nouvelle technique pendant cette période: la teinture végétale avec des bogues de châtaignes ramassées à l’automne.

bogues de châtaignes

Broderie de Yule

Cet été, j’ai cueilli de la lavande, je m’en suis servie pour faire un cadeau d’un sachet porte-bonheur brodé.

Broderie Yule

Je vous propose le modèle de broderie en téléchargement gratuit. N’hésitez pas à utiliser le #claddaghandco et à me montrer vos réalisations!

Décorations de Yule

Cette année, j’ai aussi fabriqué une couronne de Yule pour orner notre maison.

Couronne yule


Et puis, pour notre décoration de sapin, j’ai ressorti des décorations que j’avais fabriqué les années précédentes avec des matériaux issus du jardin. Ici, des étoiles en bambou et ficelles.

étoile


Finalement, c’est la première année que nous pouvons profiter d’un feu de cheminée, symbole du renouveau de la lumière.

feu


Enfin, tellement de petites choses qui, faites avec intention, nous connecte aux saisons et à la nature, avec le sentiment de prendre le temps : le temps de s’émerveiller pour des choses non futiles, le temps de profiter des années qui passent avec nos enfants, et, parce que j’ai de la chance d’en avoir, de voir évoluer mon jardin et ma maison au fil du temps.

See you !