Ma version de la blouse Carme – Pauline Alice

Temps de lecture : 3 minutes

Bonjour mes lecteurs, ravie de vous retrouver! 😀
Je vais vous parler aujourd’hui de ma version de la blouse Carme de Pauline Alice. Je l’ai commencé début 2019 en cours de couture, et je n’avais pas pris le temps de la terminer. C’est chose faite aujourd’hui, alors je vous la présente.

Fab Lab et Cours de couture

Comme je vous l’ai dis plus haut, j’ai suivi des cours de couture l’année dernière. Ma super prof Justine de Cocotte Minette donne des cours dans le fab lab de ma ville. J’ai malheureusement dû arrêter par souci de planning, mais si j’ai la possibilité, j’y retournerais même pour y faire d’autre chose que de la couture.
Le principe des fab labs est le partage libre d’espace, de machine, de compétence et de savoir.
Chaque fab lab se créant pour répondre aux besoins d’une communauté, la direction que prendra le fablab dépendra directement de la communauté la composant ou de ses fondateurs. C’est la richesse de ce type de lieu, regrouper différentes compétences, échanger, monter en compétences… dans différents types de domaines.
Si vous souhaitez coudre en groupe, entre papotage et conseils couture, n’hésitez pas à vous renseigner dans vos villes !

Ma version de la blouse Carme

Revenons à la blouse Carme.
J’ai choisi de la faire en tissu double gaze de coton, et je l’adore ! Ce tissu la rend très agréable à porter tout en restant assez chaud. Autant te dire que je suis assez frileuse !

Blouse Carme Pauline Alice

J’ai utilisé de la double gaze de coton coloris moutarde imprimé bulldog délavé des Coupons de Saint-Pierre et une double gaze de coton coloris moutarde imprimé de points blanc de chez Mondial Tissus.

Double gaze les coupons de saint pierre mondial tissus

Je n’ai pas fait de modification dans la taille. Dans la photo ci-dessous, je porte la taille 38. J’aime le fait qu’elle soit un peu large.

Blouse Carme Pauline Alice

Le patron est très bien expliqué. Des vidéos explicatives sont disponibles sur le blog de Pauline Alice.
J’ai fait l’impasse sur les pattes de boutonnage au niveau des coudes, je trouve toujours cela inutile et limite gênant quand on ne remonte pas les manches.

Les plis plats

L’étape la plus délicate pour cette blouse, c’est de faire les plis plats. Il faut être assez rigoureux pour qu’ils soient bien parallèles, et le choix de mon tissu ne m’a pas facilité la tâche !
J’ai eu un peu peur que ça donne trop de volume au plastron, mais je trouve le rendu très naturel.
A savoir que quelques précautions sont à prendre pour utiliser de la double gaze. D’abord, je n’ai pas osé repasser ma double gaze, même à basse température, de peur de la voir se déformer avant de la coudre. Ensuite, il faut faire attention à ne pas tirer de fils en la coupant, et il vaut mieux utiliser une aiguille fine (par exemple, du 60-70) et épingler avec précaution.
Bref, il faut de la précision et un peu de patience, mais je trouve que c’est ce qui donne tout son charme à cette blouse.

Blouse Carme Pauline Alice

Je tenterais de faire une version avec un voile de coton, ça doit être plus facile pour les plis plats.

J’adore cette blouse que je porte souvent, j’envisage bientôt une nouvelle version sans manche en broderie anglaise.
Tu l’as compris, j’aime ce patron et j’aurai d’autres versions de la blouse Carme à vous présenter! 😉
Si tu as des conseils à me donner, n’hésites pas à commenter.

See you !

Trapilho ou comment recycler un tee-shirt ?

Temps de lecture : 3 minutes

Bonjour mes lecteurs, ravie de vous retrouver ! 😉
En cette période de confinement, je me suis décidée à fabriquer des masques barrières pour mon entourage. Dans mon optique zéro déchet et après plusieurs tests, j’ai décidé d’utiliser des liens pour les masques que je couds. Je trouve cette façon de les porter plus confortable. C’est naturellement que j’ai voulu les fabriquer, je me suis alors tourner vers le trapilho.

Qu’est ce que le trapilho ?

C’est un fil de jersey de coton roulotté. On peut l’acheter sous forme de pelotes ou bien le fabriquer soi-même à partir de tee-shirt de coton.
Ce fil de tissu roulotté est connu sous divers appellations : lirette, trapilho, fettuccia, zpagetti, t-shirt yarn. Il est issu du recyclage des lisières et surplus de tissus travaillés dans les entreprises de confection textile. De par ce recyclage, il évite ainsi le gaspillage.

Il est très facile à crocheter ou tricoter pour réaliser des projets du type corbeille ou tapis. Pour cela, il faut utiliser un crochet de 10 mm ou des aiguilles à tricoter de 20 mm. On peut également facilement le tisser ou le tresser.
Je vais vous expliquer comment on le fabrique simplement à partir de vieux tee-shirt. C’est l’occasion de faire du tri dans les placards.

Comment le fabriquer ?

Le matériel :

  • de vieux tee-shirt, de préférence 100% coton, sans couture sur les côtés , ni logo dans la zone basse ;
  • une règle ;
  • une paire de ciseaux ;
  • un fer à repasser.
Transformer un tee-shirt 100% coton en trapilho

Repassez votre tee-shirt. Tracez un trait reliant les dessous des manches.

Transformer un tee-shirt 100% coton en trapilho

Coupez la partie basse. On va utiliser seulement cette partie pour le projet.

Transformer un tee-shirt 100% coton en trapilho

Coupez l’ourlet du bas qui ne sera pas utilisé : vous obtenez un tube de tissu. Retournez-le de manière à avoir les trous du tube à gauche et à droite.

Fabriquer du trapilho

Repliez la partie basse du tissu de 2/3 vers le haut.

Fabriquer du trapilho

Vous devez faire des découpes tous les 3cm. Aidez-vous de la règle pour faire des marquages en bas du tissu.

Fabriquer du trapilho

Ne coupez pas jusqu’en haut, laissez environ 3 cm en haut.

Fabriquer du trapilho

Une fois terminé, ouvrez le tissu.

Fabriquer du trapilho

Vous devez ensuite faire les découpes en spirale. Commencez en diagonal, et continuez comme ci-dessous.

Un fois le fil obtenu, il suffit de tirer légèrement dessus pour le faire roulotter. Il suffit ensuite d’enrouler votre pelote.

Roulotter du jersey

Choisissez plutôt des tee-shirt XL, voir plus, pour avoir des pelotes plus grandes.

Pelotes de trapilho

Amusez-vous bien avec ce fil pour vos créations 🧶.

See you soon !

Débuter le crochet

Temps de lecture : 4 minutes

Bonjour mes lecteurs, ravie de vous retrouver ! 😉
En ces temps de confinement, pas facile d’évacuer le stress. Je vous propose de démarrer facilement le crochet. Alors, sortez ce crochet et cette pelote de laine remisée dans un coin faute de temps pour vous y (re)mettre et c’est parti.

Montage chaînette

Certains patrons débutent par ce qu’on appelle une chaînette. Je vais vous montrer comment la former. Je vous conseille de prendre un fil assez épais et le crochet adapté, 6 ou 8 mm est idéal pour débuter. Vous trouvez le numéro du crochet indiqué sur la pelote de laine.

Formez une boucle avec la laine.

Passez vos doigts pour former un triangle.

Baissez les fils tenus dans votre main droite.

Prenez un crochet. Passez-le dans la boucle formée sur votre pouce.

Attrapez la boucle de votre index avec le crochet. Puis tirez le fil dans la maille qui est sur le crochet.

Vous obtenez ainsi un nœud coulant, c’est la première maille.

Votre première maille au crochet

Ramenez le fil côté pelote sur le crochet, et accrochez-le avec l’encoche de l’extrémité : cela s’appelle un jeté.

Faire un jeté au crochet

Passez-le dans le fil resté sur le crochet. Vous venez de faire une maille en l’air.

Vous obtenez votre deuxième maille.

Votre deuxième maille faite au crochet

Continuez de la même façon jusqu’à obtenir le nombre de mailles souhaitées.

Montage chaînette au crochet

Si vous souhaitez démarrer un montage en rond, la technique la plus simple est de faire une chaînette de quelques mailles et de les assembler en rond par une maille coulée. L’avantage de cette technique est la simplicité. L’inconvénient est que vous aurez un trou qui restera au centre.
C’est pourquoi, je vous conseille une deuxième technique : le cercle magique.

Montage cercle magique au crochet

Si vous avez regardé des patrons, vous avez pu voir certains démarrage par le montage d’un cercle magique. Je vais vous expliquer la technique: le principe va être de crocheter en rond.

D’abord, entourez trois fois le fil sur l’index et le majeur de votre main gauche. Tenez le fil côté pelote avec votre pouce.

Prenez votre crochet dans la main droite et passez-le sous les trois fils et attrapez le dernier, celui côté pelote.

Passez le fil sous les deux boucles de droite.

Faites un jeté sur le crochet.

Passez le fil dans la boucle déjà sur le crochet. Vous obtenez une maille sur votre crochet.

Sortez votre index et majeur de votre main gauche du fil, en le maintenant vous obtenez un cercle.

Passez votre crochet dans le cercle, et attrapez le fil côté pelote.

Ramenez le fil ainsi attrapé dans le cercle.

Faites un jeté.

Encore un jeté à faire au crochet

Passez-le dans les deux boucles restées sur le crochet. Maintenez toujours fermement le cercle avec votre main gauche. Vous obtenez votre première maille.

Continuez pour obtenir le nombre de mailles souhaitées. Généralement, les modèles demandent 8 ou 9 mailles serrées.

Cercle magique : entre 8 et 9 mailles serrées à faire au crochet

Terminez votre cercle magique, en tirant le fil resté libre. Celui-ci coulisse sous les mailles serrées que vous avez formé précédemment. Tenez bien le tout pour que le cercle reste bien plat et que le trou central disparaisse totalement.
C’est l’avantage de cette technique, le centre sera plus beau que de simplement fermer une chaînette avec une maille coulée.

Montage cercle magique au crochet

Vous pouvez maintenant fermer le cercle. Deux techniques :

  • Si on travaille en cercle, utilisez une maille coulée ;
  • Si on travaille en spirale, utilisez une maille serrée.

Cette maille sera la première maille du deuxième rang.

See you soon !

Panier en tissu : le tutoriel

Temps de lecture : 4 minutes

Bonjour mes lecteurs, ravie de vous retrouver ! 😉
Aujourd’hui, je vous propose LE tuto à avoir sous le coude selon moi : celui du panier en tissu. Dans l’objectif zéro déchet, je m’en sers souvent comme cadeau de naissance, accompagné de lingettes, idéal pour débarbouiller bébé ou pour le change. Cela fonctionne dans la salle de bain, pour le démaquillage mais aussi comme vide-poche. De plus, c’est l’accessoire idéal pour limiter le coton et pour utiliser votre chutes de tissu. Alors, lancez-vous et réalisez ce panier.

Panier en tissu : parfait pour un cadeau

Le matériel :

  • 2 coupons de tissu aux dimensions 45 X 30 cm
  • 1 morceau de thermocollant 45 X 30 cm (pas indispensable mais votre panier se tiendra mieux avec)
  • 1 feuille de flex de découpe pour personnaliser le panier (facultatif)

Mettez en place le morceau de thermocollant au dos d’un des morceaux de tissu, et repassez-le.
Ensuite, surjetez ou surfilez au point zigzag vos deux coupons de tissu si celui-ci s’effiloche.

Coupons de tissu surjetés

Pliez en deux le tissu thermocollé, dans le sens de la longueur, et placez le nom découpé dans du flex à environ 7 cm du bas. Si vous n’avez pas de machine à découpe, je vous conseille le tuto de Dodynette.

Repliez le coupon de tissu thermocollé, endroit contre endroit et cousez les côtés comme indiqué par les flèches.

Pliez le second coupon de tissu endroit contre endroit dans le sens de la longueur. Ensuite, cousez les côtés en laissant une ouverture d’une dizaine de centimètres sur un des côtés.

Commencez à former le panier avec le coupon de tissu thermocollé.

Formez des triangles avec les angles. Puis, tracez un trait à 5 cm de l’angle.

Cousez sur le trait.

Découpez l’angle à 1 cm de la couture.

Surjetez ou surfilez au point zigzag si nécessaire.

Faites de même pour l’autre angle de ce coupon, et pour les deux angles de l’autre coupon de tissu. En fonction de votre tissu, si il n’est pas très rigide, vous pouvez vous aider de l’épingle et du fer à repasser pour marquer les plis.

Vous obtenez un angle identique, après avoir cousu, découpé et surjeté ou surfilé.

Enfilez les deux morceaux endroit contre endroit. Puis cousez le haut.

Sortez ensuite l’intérieur.

Retournez complètement le panier.

Refermez le trou par lequel vous avez retourné le panier par une couture invisible.

Finalement, repliez le haut du panier et voilà, c’est terminé !

Voilà votre panier en tissu terminé

Vous pouvez faire d’autres modèles avec des tissus différents. Par exemple, avec du tissu polaire en microfibre extra-douce (tissu doudou).

Panier en tissu polaire en microfibre extra-douce

Autre exemple avec la couverture une face polaire en microfibre extra-douce et une face tissu lange, voilà le cadeau de naissance idéal.

Cadeau de naissance idéal : une couverture une face polaire en microfibre extra-douce et une face tissu lange

See you !

Furoshikis

Temps de lecture : 5 minutes

Bonjour mes lecteurs, ravie de vous retrouver ! 😉
Après notre bilan sur la consommation de papier, nous avons réfléchi sur les moyens de limiter notre consommation d’emballage et de papier.
Noël dernier, nous sommes passé aux furoshikis pour emballer nos cadeaux. Nous n’avons eu que des remarques positives quant à notre démarche. Et pour les questionnements de nos petites qui croient encore au père Noël, les lutins étaient venus quelques semaines avant la fête, pour “récupérer” nos emballages afin de mettre leurs cadeaux dedans !


Selon le site de la COPACEL, l’Union Française des Industries des Cartons, Papiers et Celluloses, la production française de papiers et carton, en 2018, est d’environ 7,8 millions de tonnes, dont 57% d’emballage, 11% de papiers d’hygiène, 27% d’usages graphiques et 5% de papier industriels et spéciaux. Il faut savoir que le papier cadeau industriel n’est pas toujours recyclable, car il est souvent plastifié et ses colorants sont à base de produits chimiques. Le choix du papier cadeau est important et si le tissu vous fait peur ou ne vous plaît pas, réfléchissez bien à l’achat de votre papier car si il est plastifié, c’est qu’il n’est pas recyclable. Idem pour le bolduc qui agrémente nos paquets.
D’autres solutions existent :

  • Du papier craft : 100 % recyclé et recyclable
  • De vieilles cartes routières
  • Des chutes de tissus

Laissez libre court à votre imagination !

Qu’est-ce que les furoshikis ?

C’est une technique japonaise traditionnelle de pliage et de nouage du tissu utilisée pour l’emballage de cadeaux et le transport d’objets. Cette technique ancestrale se répand de plus en plus.

Bien sûr, dans notre démarche “Zéro déchet”, impossible pour faire nos furoshikis d’acheter du tissu sachant la pollution créée par l’industrie textile. C’est pourquoi nous avons chiné du tissus de seconde main, notamment de vieux draps lors de vide-grenier. Pour quelques euros, vous pouvez dénicher des merveilles !
Il faut savoir que les dimensions les plus communes pour les furoshikis sont:

  • 50 x 50 cm
  • 70 x 70 cm
  • 90 x 90 cm
  • 105 x 105 cm

Comment fabriquer son furoshiki ?

C’est très simple à faire. Pour cela, il vous faut :

  • Un coupon de tissu ;
  • Un mètre ruban et une règle, ou bien une grande règle ;
  • Des ciseaux ;
  • Un stylo ou une craie pour marquer le tissu. J’utilise pour ma part un stylo FriXion , ils sont pratiques car le trait s’efface avec la chaleur donc un repassage et on ne voit plus rien !

Commencez par tracer votre carré sur votre tissu, à la dimension finale souhaitée, en pensant à ajouter 1,5cm de marge de couture de chaque côté.
Puis découpez-le.
Voici la technique de couture pour faire des angles propres :

Pliez une première fois le tissu.

Puis une seconde fois, et repassez pour marquer le pli.

Épinglez sur toute la longueur.

Faites pareil pour le coté suivant: pliez deux fois le tissu et marquez le pli au fer à repasser.

Dépliez, vous pouvez voir la marque du pli qui va nous servir de repère.

Cornez l’angle de façon à ce que la pointe du triangle ainsi formée soit sur la marque du pli du haut.

Pliez une première fois le tissu sur la marque du pli du bas.

Et une deuxième fois sur la marque du pli du haut, vous obtenez ainsi un angle propre. Il reste à épingler et à faire les 4 angles de la même façon.

Piquez ensuite tout le tour.

Et voilà, vos angles sont propres.

Votre furoshiki est prêt à être utilisé !

Comment faire le nouage de base ?

Pour un cadeau rectangulaire ou carré, posez-le sur une diagonale du carré de tissu. Repliez deux angles opposés vers le centre du carré.

Repliez ensuite un des angles vers le centre.

Puis le deuxième en “portefeuille”

Pliez les côtés de façon à former deux “pattes”.

Faites un premier nœud avec des deux “pattes” en serrant bien.

Puis un deuxième.

Arrangez joliment le nœud.

Et voilà le résultat !

See you soon !